New York, une nouvelle escale assez inattendue

Ah New York, décidément tu n’as pas fini de me surprendre !


Tout avait plutôt bien commencé, le vol s’est passé sans encombre, avec un équipage plus que sympa et des passagers adorables. On arrive à New York et je branche 2,3 personnes à venir en balade avec moi. Comme je prévois toujours des trucs à faire en escale (et que je viens à New York pour la 4e fois, dont 2 fois en escale l’an dernier, ici et ), je leur propose mes plans.

Voici donc le super planning de l’après-midi :

  • Métro jusqu’à Brooklyn
  • Bateau pour traverser la baie
  • Retraversée à pieds par le pont de Brooklyn
  • Déjeuner/diner dans le quartier au coucher du soleil

Ca s’annonce au top! Enfin presque…

Au moment de sortir de l’hôtel, un énorme retentissement se fait entendre et une pluie démentielle s’abat sur la ville, nous laissant sans voix. Les plans tombent à l’eau (c’est le cas de le dire) et l’on finit par comprendre que nos envies de découvertes ne sont plus d’actualité. Comme on n’a clairement plus rien à faire, on traverse la rue pour aller manger chez Junior’s (originalité x10) et je me réconforte avec une hummus plate en attendant que l’orage passe.

La pluie ne se calmera jamais vraiment.

Je rejoins un alternant motivé à bouger (coucou Félix), quand les autres décident de rentrer dormir. Il est 16h heure locale et je ne peux pas me résoudre à monter me coucher !

Nous marchons en direction de Central Park persuadés que « sous les arbres on sera à l’abri ». Hum ouais y a de l’idée mais en réalité on finira rapidement trempé jusqu’à l’os.

Et c’est là, seuls dans Central Park, que la magie opère. On devient curieux de tout, chaque détail fait sens et l’on s’émerveille devant des lucioles qui scintillent dans la forêt. On croise le chemin de plusieurs écureuils, des ratons-laveurs nous passe sous le nez et les oiseaux se font une joie d’avoir le parc pour eux. En même temps, il n’y a que nous, quelques coureurs motivés, et puis ce couple qui danse sous un porche, tout droit sortie d’un film à l’eau de rose, dont les pas sont rythmés au son de la pluie.

On ère pendant 3 ou 4 heures, avant de mettre le pilote automatique pour rentrer se coucher à l’hôtel, les jambes en vrac.

Au petit matin, j’ouvre les yeux et j’aperçois quelques rayons du soleil à travers les rideaux de ma chambre. Amen ! J’ai jusqu’à 11h30 pour me bouger les fesses et voir New York sous le ciel bleu.

Je retrouve Félix au petit déjeuner et une bonne partie de l’équipage avant de filer avec mon compagnon de visite sur Broadway en direction du Sud. Pas le temps de rejoindre Brooklyn, je me contente d’aller voir le Flat Iron, l’Empire State et la New York Public Library (vraiment histoire de et pour avoir au moins un truc à raconter ici hehe).

C’était pas du tout mes plans ici mais c’était vraiment chouette !

See you on sunday America, 

Em 

Written by

3 comments / Add your comment below

Laisser un commentaire