Detroit : première escale de la saison, Hi there America !

The D ou Motor City : Welcome in Detroit 


Et c’est le grand retour d’Emma l’hôtesse de l’air

Après une journée d’accueil le lundi 18 juin au siège d’Air France à Roissy, j’ai pris mon envol le lendemain direction Detroit.

Faire ma valise, prendre le train, remettre l’uniforme et le maquillage et prendre le chemin de l’aéroport… Toutes ces petites habitudes de l’été dernier qu’il faut reprendre à nouveau, mais une fois dans le bain on s’y fait bien vite !

Situé dans l’état du Michigan au Nord-Est des Etats-Unis, Detroit est une ville qui a connu une grande période de prospérité et de richesse avant de subir dramatiquement la crise du Black Thursday lors du crash de Wall Street en 1929.

Berceau du Fordisme et du travail à la chaine, c’est une ville qui a longtemps été connue et reconnue pour ses voitures dès le début début du 20e siècle.
Mais la crise a entrainé une grande diminution de la population, une paupérisation du centre ville et le développement d’une forte criminalité.

Avec pas mal d’à priori sur cette destination, j’ai fait quelques recherches pour savoir que faire pendant mes 24h d’escale sur place. Et à ma grande surprise, des choses à faire/à voir ici, il y en a !

Après 7h de vol quelques peu mouvementées (dont 2h de retard) et une bonne nuit de sommeil (réveillée à 5h30, merci le jetlag des US), je suis partie, appareil photo sous le bras, à la découverte de Motor City.

Let’s visit :

J’ai commencé la matinée par une promenade le long de la rivière Détroit qui délimite la frontière entre USA et Canada. Pour traverser deux solutions : un pont ou un tunnel, qui permettent de rejoindre l’autre pays.

Puis direction downtown Detroit à quelques pas de là. Je me suis rendue dans deux buildings pour apprécier leur architecture :

The Guardian Building

The Penobscot Building

Après cette jolie découverte, j’ai continué ma route dans les rues de la ville, typiquement américaine avec ses grandes tours, en passant par Campus Martius. C’est une petite place avec une sorte de bodega, où il ferait bon boire une petite bière en jouant au babyfoot… Ce sera pour une prochaine fois !

Impossible de venir ici sans m’arrêter devant le Fillmore et le Fox Theatre, dans un quartier que l’on peut qualifié de deuxième Broadway américain, autant pour la taille des théâtres, leur étendue dans la ville et le nombre de sièges qu’ils comportent. Le Fox Theatre en compte 5000 pour info.

Comme il fait un temps magnifique (tu peux le constater sur mes photos), j’ai décidé de prendre le tramway pour continuer ma route. The Q line, est la seule ligne de tram, elle dessert la ville dans la longueur sur Woodward Avenue.

Me voilà arrivée dans Midtown, où je décide de faire un tour au MOCAD (Museum of Contemporary Art of Detroit) pour m’imprégner de l’esprit artistique de la ville. Aucune déception, les deux expositions temporaires sont très chouettes et j’apprécie cette ambiance si particulière qu’il y règne. On y trouve également un café et des toilettes aux néons roses.

Et puis il est déjà bientôt l’heure de rentrer, mais impossible de ne pas faire un crochet par Cass Corridor. C’est un peu le quartier bobo de la ville qui est en train de prendre de l’empleur. Des petits bars et cafés branchés, des boutiques vintage à gogo, bref tout pour me plaire.

Shinola, est une boutique incontournable de Detroit, elle fabrique des montres et des vélos sur mesure. On choisit chacune des pièces et on les fait assembler directement sur place (Monsieur Obama a déjà validé alors que demander de plus ?)

Ici on trouve aussi des petites boutiques vintages comme Nest ou encore Bird City. Elles regorgent de bougies, de plantes vertes, de vaisselles, de savons qui sentent bons, de bricoles, bref de quoi rentrer bien chargé. Difficile de savoir où donner de la tête tellement tout est beau, un vrai plaisir pour les yeux !

Le Traffic Jam est un restaurant réputé autant pour la nourriture qu’il propose que pour sa déco midwest, très travaillée. Pas le temps de me poser, mais j’y suis passée pour faire quelques photos. 

Le seul endroit que j’ai testé en termes de bouffe (c’est quand même l’essentiel non?) est une boulangerie nommée Avalon International Breads. Oui tu as bien lu, une boulangerie aux US ! Beaucoup de choix végé et vegan et c’était vraiment un délice.

Alors Detroit, tu en penses quoi ? 

C’est une ville vraiment chargée par l’histoire, mais qui est en train de prendre sa revanche et ça se ressent. Les chantiers et constructions sont partout, le centre ville est en pleine re-dynamisation et ça bouge. On apprécie le street-art assez présent et je n’ai clairement pas ressenti une forme d‘insécurité, même si j’ai fait attention de ne pas me rendre dans certains quartiers.

Ce que j’aurais aimé voir/faire :

  • visiter des usines désaffectées
  • me rendre dans les fermes urbaines
  • un tour de people mover (un métro aérien)
  • Eastern market : des halles avec plein de petites boutiques et de producteurs (très intéressant le samedi) 

Bref 24h c’est trop court pour en faire le tour, mais c’était mon petit aperçu de Detroit, j’espère que ça te plaira, 

Em 

Written by

1 comment / Add your comment below

Laisser un commentaire